12 - Prise de Pampelune
« Immédiatement, les murs de Pampelune s’écroulèrent, redonnant immédiatement courage aux soldats qui se précipitèrent dans la ville.»
L’enceinte crénelée et les tours de Pampelune sont encore debout. Un chevalier de l’armée de Charlemagne poursuit avec sa lance un infidèle. Ils s’engouffrent par la porte ouverte, signe que la ville est tombée aux mains de l’empereur. Une oriflamme flotte sur une tour et au sommet d’une autre, dans un geste désespéré, un guetteur sonne de la trompe pour appeler à l’aide… comme le fera plus tard Roland. C’est par sa foi, sa bravoure et la puissance divine que l’empereur a réussi dans son entreprise.